Nom du projet



En bon T3(|-||\|0g33|< que je suis, je suis aussi atteint par la collectionnite aigüe des artefacts de film de science fiction.
Cette fois ci j'ai jeté mon dévolu sur le symbole par excellence d'Iron man : le réacteur ark qui permet à Stark de rester en vie.
Pendant que certains rêves d'être Superman ou Wolverine, d'autres préfèrent incarner Tony Stark et devenir Ironman.

Alors bien sûr, des répliques toutes faites existes déjà me direz-vous.
Mais ce n'est pas aussi gratifiant et drolatique (spéciale dédicace au Capitaine O'neill) que de le faire soi-même.
De plus, il faut avoir le courage de dépenser entre 150€ et 170€ pour une réplique toute faite.


Dans ce billet, nous allons donc voir comment créer une réplique du réacteur ark.

Tout d'abord, voici la recette pour créer un bon réacteur ark :

o) Une grotte afghane (ici ma chambre dans la pénombre suffira à recréer l'ambiance)
o) Une boîte d'accessoire de merde (dixit Obadia Staines) (ça, j'ai en stock)
o) Etre coupé du monde extérieur (je suis devenu expert dans ce domaine)
o) Etre assez dingue pour le faire (daaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah)



Voici déjà une partie du matériel à disposition :

o) Un radiateur de cpu (recup)
o) Un couvercle de pot de nutella (le format 750gr) (recup)
o) Une feuille plastique noire
o) Un cerclage d'haut parleur en aluminium (recup)



Tout d'abord, il faut tracer un anneau sur une plaque de plexi (de récup, comme toujours). Ensuite il faut le découper proprement avec l'aide d'un dremel, limer les contours et dépolir le plexi en le ponçant très finement..

Puis, toujours avec le dremel, il faut faire des encoches à intervalles réguliers dans l'anneau de plexi. Cela servira à fixer les séparations entre les bobines de cuivre et les parties lumineuses.


Maintenant il faut découper un disque dans le couvercle de la boîte de Ferrero Rocher. Son diamètre devra être bien évidemment le même que le couvercle de pot de nutella. Ce dernier est par la même occasion modifié. Les rainures extérieures sont passées au dremel afin de lisser le contour et le dessus du couvercle est découpé. Des encoches sont faites à l'intérieur du couvercle afin de permettre de centrer l'anneau de plexi avec ses bobines.



Passons à la conception du convecteur central. Même principe que pour la vitre de protection en plexi, il faut découper un anneau mais cette fois-ci un peu plus petit et dans une plaque de bakélite. Ensuite on découpe trois rectangles dans les plaques métalliques issues du radiateur cpu puis on les préformes. On finit par les souder sur un anneau de métal provenant des spirales d'un classeur. De plus, on découpe un carré dans la feuille de plastique, cela permettra de cacher les trous de la future plaque en bakélite.


A gauche se trouve l'anneau avec ses encoches ayant reçu les 20 délimiteurs des bobines. Ces délimiteurs ont été découpés dans les plaques de métal du radiateur cpu. L'avantage avec ces plaques c'est leurs finesses, si bien qu'on peut les découper avec un simple ciseau. A droite on peut observer l'anneau avec le bobinage terminé, le convecteur central, le disque de plexi miniature pour la lumière au centre du réacteur, la plaque en bakélite pour fixer l'ensemble des composants et sa feuille de protection en plastique noir.



L'assemblage de tous les composants commence et le reacteur ARK prend forme. Les 10 leds sont soudés au pcb alors que la 11° est collée au centre (merci le pistolet à colle). Toutes les leds sont reliés en parallèles. Le convecteur central est quand à lui fixé avec des écrous à l'arrière.




A ce niveau, le reacteur ARK est parfaitement fonctionnel. L'astuce avec le bobinage c'est que j'ai prévu une marge supplémentaire au niveau de la longueur des fils de cuivres afin de les faire passer dans les trous de la plaque en bakélite. Une fois les fils passés, je les ais soudés sur la plaque. Ainsi l'anneau avec les bobinages sont solidement fixés. Il ne reste plus maintenant qu'à ajouter le couvercle avec la vitre de protection.



A gauche le réacteur ARK vu de face. Le couvercle est composé du couvercle de pot de nutella découpé, avec le disque de plexi au dessus, et avec le cerclage en aluminium qui finalise le tout. Les éléments sont reliés ensembles avec de la colle chaude. A droite le réacteur ARK vu de dos. J'ai cousu un morceau de chambre à air de moto avec un fil de cuivre sur le pcb afin isoler le circuit. Deux petites bandelettes servent quant à elles à passer une ceinture dans le but de pouvoir porter l'appareil sur le torse.


Voici mon réacteur ARK opérationnel. L'allumage des leds s'effectue avec un petit switch on/off relié à une pile de 9v. La longueur du câble entre le réacteur et la partie commande est d'un mètre. Suffisant ainsi pour avoir le réacteur sur le torse et la pile dans la poche. Le rendu des leds est excellent, que ce soit de jour ou de nuit, et ce malgré la mise en place de résistances plus fortes pour baisser la luminosité des leds.











COMMENTAIRES


Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sdb/c/7/cybermacgyver/index.php on line 87
Nom       
Message